Parcours d'exposition 1917

Format

Parcours d'exposition 1917

Série de films pédagogiques pour le Centre national de documentation pédagogique SCÉRÉN-CNDP (Ministère de l'Education nationale)

Parcours d'expo : 1917

 

Voir les films 

 

Cette exposition présentée au Centre Pompidou-Metz propose un instantané de la création resserrée sur cette « année impossible » au cours de laquelle le monde s’enlise dans un conflit dévastateur. Elle questionne la production artistique en temps de guerre tout en ne la réduisant pas à un art « en guerre ».

 

L’agence Let’s Pix réalise une série de films pédagogiques pour le Centre national de documentation pédagogique SCÉRÉN-CNDP (Ministère de l’Education nationale) et avec le Centre Pompidou, consacrée à l’art moderne et contemporain.


Ces séries audiovisuelles conçues en relation avec les programmes scolaires permettent d’envisager des exploitations multiples lors des cours s’art plastique dans les collèges et lycées de France : en préparation ou au retour d’une visite et à plus long terme dans le cadre d’activités artistiques culturelles transversales.

À partir d’interviews de spécialistes, les « Parcours d’exposition » proposent une lecture thématisée de grandes expositions au centre Pompidou et au Centre Pompidou-Metz.
 Les œuvres, les artistes et le parti pris des commissaires d’exposition sont appréhendés de manière à engager avec les élèves une réflexion sensible sur les enjeux artistiques majeurs de la création moderne et contemporaine.

 

Les films consacrés à l'exposition 1917 ont été réalisés par Yvan Demeulandre, Let's Pix

 

Artistes au front

En 1917, le ministère français des Beaux-Arts et de l’Instruction publique envoie plus de 90 artistes au front pour témoigner plastiquement de la guerre. Ces artistes, souvent postés dans une zone située entre l’arrière et le front, dépeindront non pas la guerre mais leur guerre. D’autres artistes, ceux de la génération du feu, comme l’allemand Otto Dix, livrent un témoignage sur le vif d’artiste-soldat. Autant d’œuvres qui inscrivent une rupture dans l’évolution plastique de ces artistes.

Avec Claire Maingon

Date : 2013

© SCÉRÉN CNDP/CRDP – CENTRE POMPIDOU-METZ – LET’S PIX – 2013

 

Les avant-gardes

1917 est une année violente au cours de laquelle les pertes humaines sont considérables ; il s’agit aussi d’une année foisonnante pour les avant-gardes. Ce film permet de cerner la notion d’avant-garde, d’ailleurs héritée du vocabulaire militaire, tout en abordant des mouvements qui ont forgé la modernité artistique du XXe siècle. Il permet aussi de comprendre le rôle central joué par la guerre dans la rupture esthétique, voire la destruction de l’ordre ancien recherchées par ces artistes.

Avec Guitemie Maldonado

Date : 2013

© SCÉRÉN CNDP/CRDP – CENTRE POMPIDOU-METZ – LET’S PIX – 2013

 

Les cubistes et la guerre

Apparu en 1907-1908 autour de Georges Braque et Pablo Picasso, le cubisme est pendant la Première Guerre mondiale l’un des principaux courants de la peinture moderne. Ces artistes ne cherchent plus à imiter le réel mais à le décomposer pour en proposer une autre représentation. Cette cassure trouve son expression dans de nombreuses œuvres réalisées en 1917, dans lesquelles la perspective est déstructurée et la figure humaine déshumanisée. 

Avec Patrice Alexandre

Date : 2013

© SCÉRÉN CNDP/CRDP – CENTRE POMPIDOU-METZ – LET’S PIX – 2013

 

Le ballet parade

Parade est un ballet de charité monté par les Ballets russes au profit des blessés de la guerre, avec Erik Satie à la musique, Jean Cocteau pour le livret et Pablo Picasso pour les décors et les costumes. Les spectateurs sont interpellés par le caractère loufoque et futile de cette performance dont l’intrigue est fondée sur un quiproquo. Ils sont également déroutés par les contributions de Picasso. Ce divertissement cubiste en pleine guerre fait alors scandale.

Interview / Roland Huesca

Date : 2013

© SCÉRÉN CNDP/CRDP – CENTRE POMPIDOU-METZ – LET’S PIX – 2013